Thaïlande – Cambodge- Laos

La nouvelle vision de la compensation carbone par Tristan Lecomte.

 

Interview en Thaïlande de Tristan LECOMTE, fondateur de Pur Projet.

Click sur l’arbre du sweat-shirt de Tristan pour découvrir ce reportage

 

Pionnier du commerce équitable et fondateur d’Alter-Eco, Tristan Lecomte fut à l’initiative de l’instauration des produits équitables dans nos supermarchés. En 2008, il fonde le collectif Pur Projet. Ce projet accompagne les entreprises dans l’intégration de la problématique du climat au coeur de leur raison d’être et de leurs métiers, principalement via la régénération et la préservation d’écosystèmes (agroforesterie, reforestation, conservation forestière).

 

Pur Projet développe en particulier des activités « d’Insetting », qui consistent à compenser les impacts socio-environnementaux d’une entreprise, localement et au sein de ses filières, produits et services. L’Insetting apporte ainsi des innovations socio-environnementales et crée de la valeur partagée pour les organisations engagées, les populations locales et la Planète. Au total, ce sont déjà plus de 2,5 millions d’abres plantés et 317 milles hectares de forêts préservés.

 

Pour plus d’information : www.purprojet.com

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Le lotus vert !

Interview au Cambodge de Sonia Chauveau, responsable export chez Samatoa

Click sur le lotus pour découvrir ce reportage

 

Se vêtir de lotus, banane, kapot, coco vous paraît-il surréaliste ? Grâce à l’entreprise cambodgienne Samatoa – équitable en Khmer – cela devient tout à fait possible. Cette jeune organisation est spécialisée dans le filage, tissage et la confection de vêtements mode à partir de fibres 100% naturelles et locales. Elle s’évertue à avoir un impact environnemental minime : teintures ‘propres’, tissu naturel, utilisation responsable des ressources, process traditionaux manuels. Ainsi, l’entreprise s’inscrit dans une démarche de commerce équitable par divers engagements : rémunération juste, droit syndical, assurance santé, non discrimination, critères qui sont loins d’être mis en place dans la majorité des entreprises de textile cambodgienne. Suivez-nous auprès de ces artisans et laissez-vous séduire par le charme du lotus vert !

 

Pour plus d’information : www.samatoa.com

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Le charbon au parfum de coco !

Interview au Cambodge de Carlo Figà Talamanca, PDG de l’entreprise SGFE

Click sur le coco pour découvrir ce reportage

 

Avez-vous entendu parler du charbon durable Cambodgien ? C’est le défi que s’est lancé l’entreprise sociale SGFE depuis 2008. Initié par l’ONG GERES (Groupe Energies renouvelables, Environnement et Solidarités), le projet de charbon durable a été repris par l’entrepreneur italien Carlo Figà Talamanca pour stabiliser et perreniser l’activité.

 

Les cambodgiens utilisent du charbon de bois, souvent coupé de manière anarchique, pour cuisiner. Le Cambodge est l’un des pays les plus déforestés au monde en raison de la coupe illégale du bois et du développement des terres agricoles. Pour répondre à cet enjeu, l’entreprise SGFE a inventé une nouvelle source d’énergie: les briquettes de charbon à base de matériaux 100% recyclés tels que les cosses de riz et les noix de coco. Découvrez vite cette jeune entreprise sociale innovante.

 

Pour plus d’information : www.sgfe-cambodia.com

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Bœuf ou insectes dans nos futures assiettes ?

Interview à Paris et Vientiane des co-fondateurs de Khepri, Rémi Julien et Pierre Benoît Primo.

 

 

Khepri est une start-up qui a pour but de fournir des produits à base d’insectes. Elle cible en priorité les populations des pays émergents vivant sous le seuil de pauvreté. Khepri se base sur un business model innovant et responsable en partenariat avec les acteurs locaux pour faire face au défi alimentaire mondial. Vous prendrez bien un petit grillon ?

 

Pour plus d’information : http://fr.khepri.eu/

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Des algues nutritives sur les toits de Bangkok

Interview à Bangkok de Derek Blitz, Directeur technique d’EnerGaia

 

Des tagliatelles ou un smoothie aux algues ça vous tente ? L’entreprise EnerGaia cultive la spiruline- une algue bleue-verte- sur les toits de Bangkok et la distribue sous forme de poudre ou de pâtes à des épiceries bio, restaurants et hôtels de la mégalopole Thaïlandaise. Cette algue utilisée par les Aztèques puis par les habitants autour du lac Chad est ultra nutritive et à permit d’éviter des famines. Laissez vous tenter par ce cocktail de protéines, acides aminés, Omega 3, minéraux et vitamines…

 

Pour plus d’information : http://energaia.com

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Redonner de la diginité et une place dans la société aux « sexworkers »

Interview à Bangkok de Noi Apisuk, présidente d’Empower foundation

 

L’objectif d’Empower foundation est de redonner des droits de base aux « sexworkers » thaïlandais. Elle les accompagne dans l’accès à l’éducation, la santé, l’emploi et la participation politique. Rencontre avec Noi Apisuk, une militante qui décoiffe…

 

Pour plus d’information : www.empowerfoundation.org

 

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

 Lutter contre la déforestation en stimulant les energies renouvelables au Cambodge

Interview au Cambodge de Camille BENOIST, resp. marketing & Com pour GERES Cambodge

 

Le GERES – Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités – est une association à but non lucratif créée à Marseille en 1976, au lendemain du premier choc pétrolier. Depuis plus de 35 ans, le GERES a choisi de s’engager pour préserver l’environnement et pour améliorer les conditions de vie des populations.

 

Depuis 1994, le GERES intervient au Cambodge afin de développer des solutions énergétiques efficaces comme son programme phare de foyers de cuisson améliorés ou encore ses divers projets d’agroforesterie.

 

Pour plus d’information : www.geres.eu

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

Le droit à un avocat pour chaque Khmer

 

Interview au Cambodge Ouk Vandeth, avocat et responsable de IBJ Cambodge

 

le système juridique cambodgien a été complètement détruit durant le régime Khmer Rouge. Il en résulte aujourd’hui un cruel manque d’avocats et de représentants juridiques. Sans représentation légale, les cambodgiens accusés sont susceptibles de rester plus longtemps en prison, ce qui augmente le risque de torture et de maltraitement. En effet, dans un système judiciaire qui manque de moyens, la torture permet d’avoir des aveux rapides et à bas coûts.

 

Pour combattre ces atteintes aux droits de l’Homme, l’ONG internationale IBJ donne accès aux services juridiques de base aux populations les plus démunies. Elle a ainsi dispensé plus de 90 campagnes à destination de plus de 4000 cambodgiens pour les informer sur leurs droits à avoir une représentation légale. Elle forme également les avocats pour augmenter leurs compétences en matière de protection juridique. A ce jour, plus de 1700 innocents ont été disculpés et ou sortis des geôles cambodgiennes grâce à IBJ.

 

Pour plus d’information : www.ibj.org

———————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————–

1001 fontaines : privatiser l’eau pour la rendre accessible à tous !

 

Interview au Cambodge de Lo Chay, co-fondateur de 1001 fontaines

 

Aujourd’hui encore, 900 millions de personnes en milieu rural n’ont pas accès à l’eau potable, et les maladies liées à l’eau tuent plus de 10 000 personnes par jour. 80% de la population cambodgienne vit en zone rurale, dont 6 millions de personnes de moins de 18 ans. Les maladies diarrhéiques, souvent liées à l’eau, sont la 2ème cause de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans.

 

Face à ces constats, l’ONG 1001 fontaines s’est donnée pour mission d’améliorer la santé des populations rurale pauvres et isolées du Cambodge, d’Inde et de Madagascar en permettant de produire localement et de consommer une eau ‘pure’, sur la base d’un modèle entrepreneurial qui assur l’autonomie des communautés et la pérennité de la solution. L’aissez-vous éclabousser par cette solution durable !

 

Pour plus d’information : www.1001fontaines.com