Mexique

Piéger la pluie à l’état solide, l’arme anti-sécheresse !

Interview à Mexico DF de Sergio Rico, PDG de Silos de Agua.

 Image de prévisualisation YouTube

 Sergio Jesús Rico Velasco, ingénieur polytechnicien mexicain, est l’inventeur de la pluie solide, une potion magique très simple qui pourrait révolutionner l’agriculture mondiale.

 

Depuis une dizaine d’années, le Mexique subit de graves sécheresses dans le nord du pays. Pour faire face à ce problème dramatique pour le pays, Sergio Rico a développé un procédé simple pour réduire la pauvreté, la faim, les phénomènes d’émigration et les incendies. Il a mis au point une formule à base d’acide acrylique et d’acrilamide de potassium, qui, mélangés ensemble, constituent une poudre biodégradable, non toxique, capable de retenir et de solidifier l’eau de pluie (jusqu’à 500 fois son poids) afin de la restituer aux sols sous forme d’humidité pour une durée de dix ans.

 

Vous êtes perplexes ? La preuve en image !

 

 Pour plus d’information : www.silosdeagua.net

 

———————————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————————–

 

Biobolsa, un sac d’excréments plein de ressources

 

Interview à Mexico DF de Camillo Pages, directeur opérationnel de Biobolsa.

 

Fournir une énergie renouvelable et gratuite aux petites exploitations agricoles tout en produisant un engrais naturel, tel est l’objectif de Biobolsa. Cette entreprise mexicaine a créé un système simple, rapide à installer et peu honéreux qui permet aux petits paysans de produire du biogaz grâce aux excréments des animaux et des humains. Raccordé à leur maison, ce système permet de réduire considérablement leur consommation de gaz et de produire un engrais naturel qu’ils pourront réutiliser dans leurs champs ou même revendre à d’autres exploitations en cas de surplus.

 

Baisse de la facture énergétique, réduction des gaz à effet de serre, limitation des engrais chimiques, les sacs Biobolsa ont déjà fait de nombreux adeptes en Amérique Latine ! Peut-être débarqueront-ils prochainement dans nos jardins ?

 

Pour plus d’information : www.sistemabiobolsa.com

 

———————————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————————–

 

Des couches lavables. Vous avez l’option, à vous de prendre la décision !

 

Interview à Irapuato d’Ixchel ANAYA – fondatrice d’Ecopipo.

 

Utilisatrice convaincue des couches lavables. Cette jeune mère de famille ne voit que des avantages à la couche Ecopipo.

Ixchel Anaya Meave est une jeune maman et une entrepreneuse de 25 ans qui a développé un modèle de couches culotte pour petits et grands, lavables et écolos. Il y a 3 ans, lors de sa première grossesse, elle se rend vite compte du coût énorme et des déchets générés par l’achat de couches jetables. Se rappelant sa grand mère, elle décide alors de les confectionner elle-même pour son fils. Encouragée par ses proches qui la complimentent sur sa créativitê, elle décide de lancer sa propre ligne de couches lavables et « fashion ». 3 ans plus tard, elle est à la tête d’une PME prometteuse de 25 employés qui exporte son bébé à travers le monde.

Mesdames, Messieurs, vous n’avez désormais plus d’excuses pour franchir le cap !

 

Pour plus d’information : www.ecopipo.com

 

———————————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————————–

 

Le business model qui reboost la microentreprise mexicaine

 

Interview à Guadalajara de Gabriela Enrigue, directrice de Prospera.

 

Le tissu économique du Mexique ne laisse guère de place aux micro-entrepreneuses. Les micro-entreprises disparaissent ou se font absorber par des mastodontes aux pratiques peu scrupuleuses, à l’image de l’empire industriel de Carlos Slim, l’homme le plus riche du monde. Pour lutter contre cette aberration, conséquence de politiques ultralibérales prévalant au Mexique depuis 25 ans, et pour donner les clés du succès économique aux microentreprises, Gabriela Enrigue a créé en 2010 l’entreprise Prospera.

Passée par les bancs de Science Po Paris et de la Banque Mondiale, elle participe à la définition de politiques publiques de développement pour des pays tels que la Colombie, le Brésil, le Kenya et le Mexique. Elle se forge sa propre vision des priorités en matière de developpement pour son pays, le Mexique.

Prospera a pour leitmotiv de redonner du poids aux micro-entreprises dans le commerce mexicain. Recherche de micro-credits, formation à la vente, analyse des débouchés et vente des produits, l’entreprise intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeur.

Prospera est un cocktail détonnant de talent,  jeunesse, créativité et humanisme.

 

Pour plus d’information : www.prosperando.org

 

———————————————————————————————————————————————————–

———————————————————————————————————————————————————–

 

Un café équitable, oui, mais de 3ème génération!

 

Interview à Mexico de Louis Ollagnon Bourdin – dir. Commercial de Café la Selva et fondateur de Worldcafe.

 

Savez-vous combien d’intermédiaires se trouvent entre votre tasse de café et le producteur ? Le commerce équitable a permis de réduire considérablement ces intermédiaries. Cependant, il demeure encore 5 intermédiaires sur l’ensemble de la chaîne de valeur du café équitable : le torréfacteur, le grossiste, l’exportateur, l’importateur et le distributeur.

Avec WorldCafe et son commerce équitable de 3ème génération, il n’en reste plus que 3. Comment ? En associant directement le producteur au capital de l’entreprise, en créant une marque ou producteur et toréfacteur sont rémunérés directement sur la vente.

 

Pour plus d’information : www.cafelaselva.com