Alors que les changements saisonniers du circuit de la PGA continuent de s’amorcer, l’Omnium canadien RBC fait un grand pas en avant. C’est récemment devenu une sorte d’after-party de l’Open Championship, devenant un numéro d’échauffement pour l’U.S. Open de la semaine prochaine. Après une résidence de quatre ans au CG de Glen Abbey, le tournoi revient également à un ancien favori.

De plus, les promoteurs ont fait un excellent travail en obtenant Brooks Koepka, Dustin Johnson, Justin Thomas et Rory McIlroy – ce dernier ayant besoin de se remettre d’une coupure manquée la semaine dernière dans The Memorial.

Le cours

Hamilton G&CC en Ontario est de la vieille école. Un design Harry Colt qui date de 1914, il comporte de très petits verts et n’a pas besoin d’un coup sans cervelle du tee-shirt. Au 21e siècle, Bob Tway (2003), Jim Furyk (2006) et Scott Piercy (2012) ont remporté ce tournoi ici.

William McGirt, finaliste en 2012, a déclaré : “J’adore les vieux terrains de golf traditionnels et c’est définitivement l’un d’entre eux. La clé, c’est de le mettre en jeu.” Piercy a ajouté : “Cela me prend le conducteur des mains. Il s’agit de jouer pour pars et d’attendre les oiselets.”

Profil du gagnant

Pour les amateurs de paris du circuit de la PGA, il est intéressant de noter que Tway et Furyk ont déjà gagné à Harbour Town, tandis que Piercy a terminé troisième cette saison. Cette piste est plus ondulée que celle de Harbour Town, mais toutes les deux ont de minuscules surfaces de putting et nécessitent un plan de jeu intelligent de la part du tee.

In Focus : Dustin Johnson

Le jeune homme de 34 ans a un palmarès sensationnel, mais c’est entièrement dû à son affection pour Glen Abbey, où il a été vice-champion à deux reprises, puis huitième en 2017 et vainqueur l’an dernier.

Ce sera ses débuts à Hamilton et l’idée de lui retirer le conducteur de la main semblerait, à première vue, le châtrer un peu. Cela dit, avant le Heritage de cette année à Harbour Town, il a dit : “C’est serré, mais si je joue bien et que je frappe la balle où je veux, peu importe ce que c’est.”

Il a conforté sa position en prenant une avance d’un coup de 54 trous avant qu’au dernier tour 77, il ne s’envole pour la T28e place, en boitant. Toutefois, il a remporté le championnat du Mexique de la WGC cette saison sur un parcours serré et traditionnel et, de part et d’autre de cette quasi-collision dans l’Héritage, il a terminé deuxième aux championnats des Maîtres et de la PGA.

Il peut aussi considérer cet examen à l’ancienne comme une préparation parfaite pour le test majeur de la semaine prochaine à Pebble Beach. Il est le favori du tournoi de golf (6/1 avec BetVictor).

Conseil : Webb Simpson

C’est la première visite du jeune homme de 33 ans à Hamilton, mais il a de nombreuses raisons de croire qu’il réussira à relever ce défi. Tout d’abord, il s’est classé cinq fois parmi les 20 premiers au fil des ans à Harbour Town et a terminé deuxième en 2013.

Tout aussi séduisant est son palmarès sensationnel à Sedgefield dans le championnat de Wyndham. Autre design classique, mais peut-être un peu plus vallonné que Harbour Town, il y a sept arrivées de T11ème ou mieux, y compris une victoire en 2011.

Cinquième au Masters, T29e au championnat de la PGA, il a ajouté une paire de 20 premiers entre les deux, de sorte que sa forme est solide sans trop se faire remarquer par les compilateurs. Il a 20/1 avec BetVictor.

Conseil : Brandt Snedeker

Le Canada a été un terrain de chasse heureux pour les Américains. En effet, il a terminé pas moins de cinq fois dans le top huit de ce tournoi, dont deux fois lors de ses deux derniers départs. Il a également été lauréat en 2013.

Certes, sa seule visite sur ce parcours lui a valu la T34e place, mais un 66e de clôture lui a laissé entendre qu’il était loin d’être incommodé par le défi. Ancien vainqueur à Harbour Town (2011), il est en pleine forme, terminant T16 au championnat de la PGA, puis T19 au Colonial. 888Sport le juge tentant à 45/1.

Conseil : Shane Lowry

En 2012, Greg Owen a comparé le test de cette semaine à un “cours d’anglais dans un parc”. Si les yeux de Lowry voient la même chose, cela pourrait être une bonne nouvelle pour l’Irlandais qui était 12e au T12e rang dans cette épreuve il y a 12 mois et 3e à Harbour Town en mai.

En Angleterre, il a terminé six fois parmi les 15 premiers à Wentworth seulement, a terminé deuxième à Woburn et septième à Close House. Son deuxième à Valderrama l’an dernier renforce encore sa réputation face à des coups de départ serrés. Il était également T8ème la dernière fois dans le championnat de la PGA. Il est à 50/1 avec 888Sport.